Accueil / Actualités / Mutuelle santé / Mutuelle maladie de longue durée : comment bien s’assurer ?

Mutuelle maladie de longue durée : comment bien s’assurer ?

De nombreuses personnes sont atteintes d’affections de longues durées. Souvent prises en charge à 100 % par la Sécurité sociale, l’adhésion à une mutuelle maladie de longue durée est nécessaire. Le patient n’aura pas à régler le moindre dépassement d’honoraires ou des soins annexes non pris en charge par l’Assurance Maladie. Qu’est-ce qu’une maladie de longue durée ? Comment bien s’assurer en cas d’ALD ? Aujourd’hui, nous vous donnons les clés pour comprendre et choisir sa mutuelle liée aux maladies de longue durée.

Qu’est-ce qu’une affection de longue durée ?

Une affection de longue durée, ou ALD, est une maladie chronique grave qui nécessite un traitement prolongé. Ce traitement thérapeutique a souvent la spécificité d’être assez coûteux. C’est pourquoi la plupart des ALD prennent en charge par l’Assurance Maladie. Mais pour que celle-ci soit prise en charge à 100 %, il faut qu’elle soit constatée par un médecin et figure sur la liste des ALD exonérantes.

Une liste officielle de 30 maladies a été établie par le ministère des solidarités et de la Santé. Parmi elles, on peut retrouver :

  • Les AVC
  • Les insuffisances cardiaques
  • Les diabètes de type 1 et 2
  • Les tumeurs malignes
  • La sclérose en plaques

D’autres maladies qui ne figurent pas sur la liste officielle sont également et exceptionnellement reconnues comme ALD. Le caractère coûteux des traitements, souvent supérieurs à 6 mois, ouvre les droits à la prise en charge. On y retrouve notamment les embolies pulmonaires à répétition ou encore les dégénérescences maculaires.

Enfin, les affections de longue durée non exonérante sont toutes les maladies qui ne rentrent pas dans ces listes. Elles entraînent souvent des soins d’une durée supérieure ou égale à 6 mois, mais n’ouvrent aucun droit de remboursement auprès de la Sécurité sociale. Parmi ces maladies, on peut retrouver l’hyperthyroïdie et l’épilepsie. Dans ce cas de figure, il est important de bénéficier des services d’une bonne complémentaire.

Bien s’assurer avec une mutuelle maladie de longue durée en cas d’ALD

Des millions de Français sont concernés par une maladie de longue durée. Chaque année, le nombre de malades augmente légèrement. En moyenne, on estime à 200 000 le nombre de nouveaux cas d’ALD en France par an. Mais toutes les maladies de longue durée ne sont pas remboursées par la Sécurité sociale. C’est pourquoi il est important de choisir une bonne mutuelle. De plus, certains dépassements d’honoraires ou les frais de soin annexes ne sont pas pris en charge par l’état.

Malheureusement, il est très rare qu’une affection ne soit pas accompagnée d’effets secondaires. Aussi, les hôpitaux appliquent souvent des forfaits hospitaliers qui ne rentrent également pas dans le remboursement de l’Allocation maladie. En moyenne, les personnes n’ayant souscrit à aucune mutuelle paient plus de 700 euros par an pour leurs soins. Bien s’assurer devient alors primordial. Heureusement, de nombreuses mutuelles existent et certaines sont même très bien placées pour les personnes en situation d’affection longue durée. Dans ces complémentaires, nous pouvons retrouver :

  • L’UGIP V2 Niveau 1 à 37 € par mois selon l’âge et la localité du patient
  • Thélem Intégrale au tarif de 47,68 € par mois selon la localité
  • Allianz Hospi et leurs garanties Allianz ECO tarifées à 49,68 € par mois selon le profil et offrant 2 mois de cotisation
  • Apicil Dynamique proposant une base de garantie minimum de 56,38 € par mois pour une personne de 75 ans vivant sur Rouen

Ci-dessous deux mutuelles pour ALD

Des offres comme Neoliane et TEPPE proposent également de bonnes prestations avec leurs formules bas de gamme et milieu de gamme. Avec l’aide d’une mutuelle solide, vous pourrez réellement être pris en charge à 100 %.

Si vous êtes suivi par de nombreux spécialistes et que les tarifs dépassent les remboursements de l’Allocation maladie, adaptez votre mutuelle. En effet, vous pourrez gérer votre exonération en adaptant votre pourcentage à votre situation. Si vous n’avez que quelques euros de frais supplémentaires, optez pour une mutuelle à 150 %. Celle-ci prendra en charge les frais médicaux et vous versera une compensation à hauteur de 150 % de la base de remboursement de la Sécurité sociale.

A contrario, si les frais sont plus élevés, vous pourrez choisir un pourcentage plus fort. Celui-ci peut atteindre 300 % et couvrira aisément vos divers frais de santé.

Maladie de longue durée : adaptez votre mutuelle à l’hospitalisation

En cas de pathologie devant bénéficier de soins médicaux fréquents, il faudra apporter une attention particulière à certains points de votre mutuelle. En effet, il arrive que des complémentaires soient limités dans le temps concernant les hospitalisations. Choisissez alors une formule qui continuera de vous prendre en charge au-delà d’un nombre de jours donné.

De plus, il est possible qu’une mutuelle applique des délais de carence. Pour éviter l’attente d’un remboursement de 1, 3 ou 6 mois vérifiez les termes de votre assurance.

Essayez les médecines douces

Après plusieurs jours de traitement lourd, il est normal de vouloir reposer son corps. Certaines complémentaires proposent dans leurs formules des forfaits médecines douces. Ainsi, il vous sera possible de bénéficier de soin de détente entre deux traitements.

Bien s’assurer est primordial quand nous avons une affection de longue durée. En vérifiant les taux de remboursement et les différentes formules présentes dans votre contrat, vous pourrez bénéficier de nombreuses exonérations. Celles-ci s’ajouteront à la prise en charge de la Sécurité sociale. Ainsi, vous pourrez vous concentrer sur votre guérison sans vous préoccuper de votre budget de soin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Profitez-en et contacter Libre Assurances