Accueil / Actualités / Mutuelle santé / Chirurgie des yeux : comment être bien remboursé ?

Chirurgie des yeux : comment être bien remboursé ?

Si vous portez des lunettes, votre ophtalmologiste vous a peut-être déjà parlé de la chirurgie réfractive (chirurgie corrective des yeux). Si elle est l’occasion de vous débarrasser définitivement de vos montures, cette opération représente un certain coût. Elle n’est pourtant pas remboursée par la sécurité sociale. Si une chirurgie des yeux est dans votre projet mieux vaut vous prémunir d’une bonne mutuelle. On vous explique comment cela fonctionne.

Quels défauts visuels peuvent faire l’objet d’une chirurgie des yeux ?

Plusieurs troubles visuels peuvent être soignés avec une opération des yeux : la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et la presbytie. Ces problèmes de vue sont corrigés par un traitement au laser. Quand réaliser ces opérations ? En quoi consistent-elles ?

La chirurgie de la myopie

Il n’y a pas de limite d’âge pour faire corriger la myopie. En revanche, on réalise rarement une opération de la myopie avant l’âge de 20-21 ans. La vue de l’enfant doit d’abord se stabiliser. Il y a peu de contre-indications à cette opération chirurgicale, mise à part la présence d’une cataracte ou d’un glaucome. Il est possible de corriger la myopie entre – 1 et – 9 dioptries.

L’intervention chirurgicale se déroule sous anesthésie locale (avec des gouttes). Elle est très rapide : elle dure moins de 10 min. Un premier laser femtoseconde va permettre à votre chirurgien ophtalmologiste de découper une fine lamelle de votre cornée qui sera soulevée. Puis un second laser va venir rectifier votre vision. La correction de la myopie au laser est relativement indolore et les suites post-opératoires sont très légères.

La correction de l’hypermétropie

Comme la myopie, cette pathologie visuelle peut être opérée dès l’âge de 21-22 ans, lorsqu’elle est sévère et qu’elle a été diagnostiquée tôt. Cependant, c’est une chirurgie des yeux qu’on réalise souvent à la cinquantaine quand les capacités d’accommodations diminuent. Les résultats sont très satisfaisants entre + 1 et + 4,5 dioptries, au-delà l’opération sera moins efficace.

L’opération au laser est aussi réalisée en anesthésie locale, mais le procédé est un peu différent. Le laser dessine un sillon circulaire dans la cornée. Le diamètre et la profondeur dépend de la gravité de votre trouble visuel. La récupération visuelle est très rapide après l’intervention au laser : en général quelques heures.

La correction de l’astigmatisme

L’astigmatisme est un défaut visuel très fréquent. La cornée est légèrement déformée en forme de ballon de rugby plutôt que de foot, provoquant une mauvaise vue de près ou de loin. Il n’y a pas de limite d’âge pour réaliser cette opération. Elle peut être opérée jusqu’à 5 dioptries avec de bons résultats.

Le LASIK 100% laser est la technique la plus précise et la plus efficace pour corriger l’astigmatisme. Si le trouble visuel n’est que de sévérité faible à moyenne, on obtiendra une correction totale dans plus de 90 % des cas. En cas d’astigmatisme fort, il faudra en revanche réaliser une retouche chirurgicale trois mois plus tard.

La chirurgie de la presbytie

La presbytie arrive souvent avec l’âge et s’ajoute à la myopie ou l’hypermétropie. Elle est due à l’usure du cristallin, qui permet de faire la mise au point automatique pour voir de près ou de loin. Cela a pour conséquence de provoquer une mauvaise vue de près. Il existe plusieurs techniques qui permettent de corriger la presbytie : les implants multi-focaux pour les hypermétrope et la “monovision” (laser) pour les myopes.

Comme pour corriger la myopie, le traitement au laser est en général peu douloureux et se réaliser sous anesthésie locale. Les deux opérations chirurgicales sont d’ailleurs en général réalisées ensemble. L’immobilisation post-opératoire est courte : environ 12 heures. Les contre-indications sont les mêmes que pour les autres opérations au laser.

La “monovision” est une technique où seul un œil sur deux est corrigé pour la vision de loin. Cette intervention permet au cerveau de faire travailler un œil ou l’autre selon la distance de vision. Elle se réalise souvent avant 55 ans.

Les implants oculaires sont eux destinés aux personnes de plus de 55 ans. L’implant vient alors remplacer le cristallin trop fatigué par les années. L’opération est réalisée sous anesthésie locale également.

Comment choisir la bonne mutuelle pour la chirurgie des yeux ?

Si vous souhaitez subir une de ces opérations pour améliorer votre confort, sachez qu’elles ne sont pas remboursées par l’assurance maladie. Elles sont assez coûteuses et nécessite donc la souscription d’une mutuelle adaptée.

Nos conseils pour une mutuelle chirurgie des yeux

Notre principal conseil est de faire réaliser des devis par les mutuelles. Assurez-vous qu’il n’y ait pas de délais de carence ou alors qu’ils soient relativement courts. Vérifiez également que le rapport entre le montant de remboursement proposé par œil et le montant des cotisations ne soit pas disproportionné. Puis vérifiez que le forfait “opération laser” soit cumulable avec un forfait optique. Dans le cas de certaines opérations, le port de lunettes occasionnel (pour conduire par exemple) est encore parfois nécessaire. C’est le cas de la monovision. Pour finir, demandez toujours un devis à votre chirurgien et communiquez-le à votre mutuelle. Il se peut qu’il ne soit finalement pas pris en charge. Certaines mutuelles ne remboursent par exemple que la correction de la myopie.

Nos offres partenaires

Chez Libres assurances nous négocions pour vous les prix avec nos mutuelles partenaires. Pour les particuliers, vous pouvez, par exemple, profiter chez APIVIA Vitamin’ (Groupe MACIF) d’un remboursement de 400€ à 600€ par œil (pour un adulte de 27 ans) pour des cotisations mensuelles entre 55€ et 70€ selon votre lieu d’habitation.

De même, nous vous proposons avec Generali, un remboursement de 500€ par œil (pour un adulte de 30 ans) pour 80 à 90€ de cotisations par mois. Enfin, Apicil vous rembourse 500 €/œil (pour un adulte de 30 ans) pour 78€ environ par mois.

En ce qui concerne, les TNS et indépendants, nous proposons aussi des offres intéressantes :

    • APIVIA Vitamin’ (Groupe MACIF) : 550€, 700€ ou 850€ remboursés par œil (pour un adulte de 35 ans) pour des cotisations allant de 55€ à 87€ par mois selon le pack choisi et le lieu d’habitation.
    • Malakoff Humanis : 700€ remboursé par œil pour un adulte de 40 ans pour environ 80 à 90€ par mois.
    • MGC : entre 65€ et 80€ environ de cotisation pour un remboursement de 600€ à 700€ par œil (pour un adulte de 32 ans vivant à Rennes).

 

Cet article a été posté dans Mutuelle Optique, Mutuelle santé le par .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Profitez-en et contacter Libre Assurances